FRANCE SILVER ÉCO
s'engage pour l'emploi
FRANCE SILVER ECO

Nouveau ! site sur l'emploi de la Silver économie

15 juillet 2014

La filière de la Silver économie représente une promesse de croissance et d’emplois pour les années à venir. La Direction de l’animation de la recherche des études et des statistiques (DARES) estime que la Silver économie peut entraîner 300 000 créations d’emplois nettes, d’ici à 2020.

Aussi les actions se structurent et se coordonnent au sein de la filière.

Si le CNR Santé soutient les emplois innovants créés, On-Medio facilite le recrutement en Silver économie et vient de lancer un nouveau site entièrement dédié à la rencontre entre les entreprises de la Silver économie qui recrutent et les demandeurs d’emploi.

Le dépôt d'offres est gratuit, allez-y !
http://www.emploi.silvereco.fr







De l’Homme de Cro-Magnon à l’Homme digital

Juillet 2014

« De l’Homme de Cro-Magnon à l’Homme digital, quid de la nouvelle organisation du travail ? » : autrement dit quelle est la place du salarié numérique dans les organisations ?

Comment former les salariés au digital ? Comment attirer, intégrer et fidéliser les plus jeunes – la fameuse Génération Y – grâce aux nouvelles technologies ? Comment faire en sorte que l’entreprise ne soit pas à la traîne en matière technologique, et réponde aux nouveaux défis RH et juridiques posés par le « bring your own device »* ?

Chez Orange, réduire la fracture numérique passe par la mise en place d’un socle de connaissances de base formalisé par un document, le "Passeport digital" : « Afin de valider ce socle de connaissances, nous avons créé en début d’année un "Passeport digital" que chaque salarié a la possibilité de passer en une, ou plusieurs fois. Pour cela, il doit visionner un certain nombre de vidéos sur différents thèmes, puis répondre à des quizz permettant de vérifier ses acquis » explique Patricia Waldron-Wernet, Senior Vice Président, Human Resources d’Orange Business Services, « A ce jour, 20 % de nos 165 000 salariés ont déjà validé leur "Passeport digital" ».

Faire gagner l’entreprise en agilité

Est-il possible de combiner numérique, restriction des coûts et protection de l’environnement ? Chez Renault, on a trouvé la solution « en mettant à la disposition de tout le réseau de distribution en France - soit 50 000 personnes - des iPad, ce qui a permis d’arrêter totalement l’utilisation du papier et d’économiser 600 000 euros par an », indique Hugues Bourcier de Saint-Chaffray, directeur de la Formation réseau de Renault.

Faire gagner l’entreprise en agilité fait également partie des enjeux RH du groupe Dell : fort de ses 1500 collaborateurs en France, l’entreprise développe des outils collaboratifs numériques afin de faciliter les échanges entre les salariés basés en France - dont 70 % télétravaillent - et ceux qui se trouvent à l’étranger : « Mettre en commun l’expertise des collaborateurs permet de gagner en productivité et en confort, car l’information circule mieux et plus vite » relève le DRH Europe du Sud, Pierre Joly. Un constat partagé par Ludovic Tassy, DSI d’Alain Afflelou, une entreprise où la formation via des portails gagne du terrain chaque année, accompagnée de mise en place d’outils collaboratifs. Reste les réseaux sociaux, où le groupe doit encore affirmer davantage sa présence, selon son DSI.

Courir après le progrès technologique : une source de stress ?

Des pratiques digitales qui se mettent en place sur fond de questionnements : faut-il s’inquiéter de cette montée du numérique dans les entreprises ? N’y a-t-il pas un risque de stress accru pour les salariés moins jeunes, ces « digital reactives » qui, à la différence des « digital natives » ne sont pas nés avec un écran tactile entre les mains ? Tous ceux qui sont obligés de « faire avec » sans vraiment adhérer ? « Le communautaire peut effrayer car il exerce une pression et sous-entend que tout le monde est, par exemple, capable de se former à l’anglais seul devant son écran. Or c’est loin d’être le cas » conclut le journaliste Martial You, chef du service Economie d’Europe 1 et auteur du livre « Manuel de survie au travail ». Une mutation digitale en entreprise qui ne peut donc se faire, de l’avis général, qu’avec un accompagnement soutenu des salariés qui en ont le plus besoin.

Christina Gierse, extrait de Focus RH





Rencontre Innovation et Emploi

30 juin à 14h

Le numérique face aux inégalités dans la prise en charge du cancer :

Pour traiter de ce sujet dans son intégralité, il est apparu important d’aborder aussi l’enjeu de l’emploi et des compétences.

Au-delà des gains économiques que pourrait apporter le numérique en santé à l’image des 11,5 milliards d’€ potentiels d’économie imputés à la santé mobile en France, la eSanté est aussi et surtout porteuse de nouvelles solutions d’accompagnement des personnes touchées par une ou des maladies chroniques.

Quelles sont ces solutions et quel est leur apport pour les patients ?
Comment favoriser celles-ci ?
Comment préparer les compétences de demain pour accompagner dès à présent l’adaptation des métiers du soin aux nouvelles technologies ?

Voici quelques-unes des principales questions qui seront débattues le 30 juin prochain avec, notamment, des représentants du Cancéropôle Lyon Auvergne Rhône-Alpes (CLARA), du Conseil général de l’Isère, de l’ARS Rhône-Alpes, du CHU de Grenoble, du cluster I-Care, de l’Université de Lyon, de ePatients, du CNR Santé… et le regard du Dr Olivier Véran, député de l’Isère, neurologue au CHU de Grenoble, en qualité de grand témoin.

• Programme détaillé et inscription en ligne : www.rencontres-innovation-emploi.org





Hausse du manque de compétences des candidats...



Il ressort que 62 % des employeurs sont préoccupés par la hausse du manque de compétences des candidats. 44 % affirment même avoir des postes à pourvoir pour lesquels ils ne trouvent pas de candidats qualifiés.

Un décalage important entre les profils recherchés et les candidatures

L'étude révèle que pour 60 % des dirigeants, les compétences des candidats ne sont pas en phase avec les postes à pourvoir. 39 % d'entre eux affirment que des postes restent libres pendant 1 mois et demi voire plus.

Conséquence majeure : les coûts imputés à ce défaut de compétences s'additionnent et ont un impact direct sur la performance des entreprises.

Extrait de l'étude Careerbuilder....





Le numérique et l'industrie

Avril 2014

Nous sommes tous des « chief digital officer » ! La révolution numérique a cela de magique (et de perturbant) qu'elle concerne tout le monde, que chacun d'entre nous peut s'en emparer. Que ce soit à titre personnel ou professionnel, que l'on évolue dans une start-up ou dans un grand groupe, que l'on soit un « boss » ou un ouvrier, cette technologie se donne à tous...

Pour nous, le numérique, c'est de l'industrie. Et l'industrie, c'est de plus en plus du numérique. Tous les secteurs sont concernés par cette révolution qui bouleverse les usages et, donc, les business models établis...

C'est pour cela que les industriels ne peuvent abandonner cet enjeu à quelques « geeks ». Le digital est LE levier majeur que nous avons en main pour mener à bien le redressement productif de notre pays. Et il faut s'en saisir !

Extrait d'Usine Digitale par Thibaut De Jaegher - Publié le 16 avril 2014





Le numérique et les métiers

Avril 2014

Le numérique permet de simplifier certaines activités grâce au développement d'outils, dont l'utilisation est simplifiée, ce qui les rend plus facilement accessibles. Les périmètres de certains emplois peuvent donc être élargis, et les frontières entre les différents emplois sont désormais plus floues.

Le numérique entraîne des changements radicaux au plus profond de l'entreprise, dans son organisation et ses modes de fonctionnement. Les organisations en silos se voient bousculées au profit d'organisations en réseau, permettant un meilleur partage de l'information.

Les équipements à la disposition des collaborateurs évoluent pour répondre à ces objectifs d'efficacité et d'agilité. Les ordinateurs, téléphones, tablettes personnels, outils d'organisation (Dropbox, Doodle, etc.), réseaux sociaux d'entreprises, pénètrent de plus en plus dans la sphère professionnelle.

Ainsi, le développement du numérique a de nombreux impacts sur les emplois. De nouvelles compétences se renforcent plus qu'elles ne se créent : communiquer à l'écrit (notamment par mail), capacité, s'adapter, maîtriser les nouveaux outils numériques, travailler en mode projet, etc.





La Commission européenne lance un réseau de MOOC pour favoriser l'acquis de compétences numériques en Europe.

Avril 2014

La Commission européenne lance un réseau de MOOC (Massive Open Online Courses, des cours en ligne ouvert, ndlr) afin de permettre aux citoyens européens de se former aux compétences numériques dont les entreprises européennes ont besoin.

L'ensemble des formations offertes est d'ores et déjà disponible sur le site Iversity qui sera géré par p.a.u. Education, une entreprise privée spécialisée dans les services pour l'enseignement.

«D'ici 2020 - autant dire demain - 90 % des emplois nécessiteront des compétences numériques, et nous ne sommes pas prêts. Déjà, les entreprises européennes manquent de travailleurs qualifiés dans le domaine des technologies de l'information. Nous devons remédier à cette situation, et le réseau que nous lançons nous aidera à déterminer où se situent les lacunes » explique Neelie Kroes, vice-présidente de la Commission européenne chargée de la stratégie numérique.

Quelques jours plus tôt, Mme. Kroes déclarait, dans le cadre de la semaine « Get On Line », pour favoriser la recherche d'emploi en ligne, que "l'absence de compétences numériques est une nouvelle forme d'illettrisme".





Une enveloppe exceptionnelle de l'Etat en faveur des métiers de l'autonomie

Mars 2014

Le 27 mars dernier, les partenaires sociaux du secteur médico-social et quatre OPCA (Actalians, Agefos PME, Uniformation et Unifaf) signaient un accord-cadre d'EDEC (Engagement de développement de l'emploi et des compétences) pour la période 2014-2016.

Sa déclinaison : une convention - dont la signature avec la DGEFP est attendue dans les prochaines semaines - précisant les montants alloués par l'Etat pour professionnaliser les salariés travaillant dans les métiers de l'autonomie.

La première étape d'un vaste «plan pour les métiers de l'autonomie» devant permettre de répondre à l'augmentation de la demande de services, de produits et de soins dans ce secteur d'activité. A la clé, le financement de formations pour les personnels en charge de l'accompagnement des personnes âgées ou handicapées





Face au numérique, toute l'industrie doit se réinventer pour survivre

8 octobre 2013

Dans la santé, grâce au numérique, le suivi en temps réel d'une série de paramètres physiques et l'utilisation d'algorithmes puissants notamment à travers des objets connectés, permettent de passer d'une médecine de traitement à une médecine de prévention, et de substituer le domicile à l'hôpital.

Tout le secteur est bouleversé, de l'industrie pharmaceutique à l'industrie hospitalière, des médecins aux mutuelles : cela nécessite préparation et anticipation des compétences.

Le numérique est le secteur de croissance et de l'emploi du futur, et restructure toute l'économie, comme le ferroviaire au XIX° siècle.

Propos d'Henri de Bodinat, président de Time Equity Partners





Nos tweets sur l'emploi et la formation

Pour bénéficier de

Silver Boost Emploi
remplissez votre
dossier de candidature